« Ce qui m’a d’abord surpris, c’est l’oeil blanc. Et puis l’immense chapeau cylindrique posĂ© sur sa t

« Ce qui m’a d’abord surpris, c’est l’oeil blanc. Et puis l’immense chapeau cylindrique posĂ© sur sa tĂŞte. Derrière, la mer est foncĂ©e et elle a l’air froide. Le peu de vĂ©gĂ©tation que l’on aperçoit Ă  l’air pauvre et sauvage. La statue semble exercer sa vigilance pour dĂ©fendre l’Ă®le. Au dos, deux Ă©critures se partagent […] »