Le blog de Plume, la fem-garoue

La petite murène, donc, ne serait carrément pas humaine du tout… Ah ah la bonne blague, et la prétention, fort répandue chez les dominantes, de « ne rien être du tout ». Et mon œil ? Bon, évidemment elle se fiche de vous. Elle est humaine, par statut. Elle est des tas de choses, blanche, valide, que sais-je encore ? Elle est une semi-humaine aussi, f-trans, lesbienne, féministe, pute, survivante de violences, sur le retour d’âge… Tout ce qu’il faut pour être une de ces agréables semi-humaines qui peuplent volontiers le zoo des absolument humaines, notamment de ce qu’elle nomme le milieu alterno, ce machin à visée politique (autonome, anar, souvent sans nom pasque c’est le privilège des dominantes que de ne pas être nommées).